Naissance d’une passion

C‘est à la naissance de son premier enfant, fin des années 80, que Michel Bonnet fait l’acquisition de son premier réflex. Le smartphone n’est pas encore l’appareil photo numéro 1 et l’argentique est roi. Il fait naturellement des portraits de son fils puis plus tard de sa fille. Il aime déjà jouer avec les ombres et les lumières pour faire plus que des photos souvenirs, et attendre le moment qu’il désire fixer sur la pellicule. Son métier de musicien lui permet, à l’occasion de tournées internationales de peaufiner sa vision des paysages et des situations.

Après une interruption de quelques années, c’est en 2009 qu’on lui rapporte son premier boitier numérique d’Hong Kong. L’appareil fait partie de ses bagages lors de ses nombreux voyages. Avant de monter sur scène, il se plaît à saisir les regards amis et les complicités. Ce sont ses vrais débuts professionnels pour la photographie.

Il s’équipe en objectifs et en lumières, ce qui lui permet de réaliser des portraits en studio, ainsi des photos d’orchestre. Ses voyages, eux, lui permettent d’affiner sa vision des paysages tout en ombres et en lignes. Michel Bonnet revient également à ses premières amours, en photographiant des bébés et des enfants entourés de l’amour de leurs parents admiratifs.

D’une grande exigence dans les cadrages, l’éclairage, et la composition, il sait surtout saisir l’intimité d’un instant simple, l’intime, le profond, l’âme d’une personnalité… de ces moments de vie qui méritent d’être ancrés dans le temps. Michel Bonnet nous offre des clichés réconfortants d’une grande sagesse.

Dans le viseur de Michel Bonnet

  • Patrick Artéro
  • Cécile Mc Lorin
  • Catherine Russell
  • Tricia Evy
  • Eric Aubier
  • Daniel Huck
  • Stan Laferrière
  • André Minvielle
  • Julien Brunetaud
  • Les Haricots Rouges
  • Olivier Franc
  • Philippe Milanta

« On the sunny side of the street »

L’œuvre photographique de Michel Bonnet, tout comme la musique du remarquable trompettiste qu’il est, nous convie à partager le bon côté de la vie. Celui où se tiennent l’attention à l’autre, la bienveillance des liens, ces murmures de l’intime, la compagnie de visages amis,  le talent des uns ou le photogénique hasard d’une rencontre… autant d’instants de réconciliation saisis dans les clairières du quotidien.

Dans la tradition la mieux comprise de la photographie humaniste (celle des Cartier-Bresson, Doisneau, Willy Ronis, Edouard Boubat et autres Raymond Depardon) l’heureuse posture existentielle de Michel Bonnet nous offre le même réconfort qu’une écoute surprise par le solo d’un funambule perché sur une belle suite d’accords.

Aussi, alliant le juste équilibre des cadrages à l’exigence de leurs tirages, ses images, à la mesure de son regard cultivé, se donnent-elles à voir comme autant de messages de sagesse.

Gilles Alexandre – Illustrateur

Don`t copy!